mythologie Armoricaine & Grec

Persée brandit la tête de la Méduse après l'avoir coupée

Gradlon, mythe païen, dominant la cathédrale de Quimper

Ahès la géante, appelée aussi Dahud ou Dahut, est un personnage majeur du panthéon Breton. Fille de Gradlon, ou Gralon et de Malgven, ou Morgan, la reine de l‘océan. Elle aurait fait construire la ville d’Ys la magnifique. La montée du niveau de la mer 10. 000 ans A.V. notre ère submergera la ville et provoquera la disparition de la princesse. Mais selon la légende, elle ne serait pas morte, et continuerait de hanter l’océan sous la forme d’une sirène.

On peut constater que de tous temps les villes sont de genre féminin. Ahès était une ville, un peuple, un roi, une civilisation peut-être.

On peut également remarquer la ressemblance avec la légende d’Ulysse et les sirènes, de Persée et l’hydre, de Persépolis et ses cnémides en orichalque du pays des Méduses ainsi que le bouclier d’Athéna : l’égide. Persée offrit à la déesse la tête de la méduse. La déesse la déposa sur son bouclier, et celui-ci devint invulnérable et un protecteur sans égal. Ahès ou Dahut fait aussi penser à Balor de la mythologie Irlandaise.

Nous savons que les légendes irlandaises nous ramènent à l’histoire du peuple Armoricain. De part son insularité, l’Irlande a conservé ses vieilles légendes presque intactes malgré la transcription faite par des missionnaires chrétiens tentés de lui donner un aspect biblique.

Balor est un géant cyclopéen monstrueux, mais aussi protecteur comme une mère pour ses enfants. Balor est un dieu primordial des Formoires. Balor comme je l’ai écrit plus haut dans un autre article, à beaucoup de ressemblance avec le père de Persée, Danaé. Comme lui, il se fera tuer par son petit-fils. Comme lui, prévenu par un oracle de sa funeste destiné, il enfermera sa fille à double tour. Comme lui, une divinité viendra délier cette protection et sera même l’entremetteuse afin de faire se rencontrer la princesse à l’amour. Comme lui, il deviendra contre sa volonté grand-père. Comme lui, prévenu de la naissance de son petit fils, il jettera l’enfant à la mer. Comme lui, cet enfant sera sauvé et deviendra un grand guerrier.

Certain rapproche la ville d’Ys à Quimper, et Gradlon à son roi. La statue du roi Gradlon ou Gralon est représentée à cheval entre les flèches de la cathédrale de Quimper. Cette statue me fait penser au cavalier et l’anguipède ?

La meilleure façon d’effacer d’anciennes croyances ‘païennes’ n’est-il pas de les assimiler aux nouveaux dogmes. Comme St Michel ?

Il est étrange de voir correspondre des mythes grecs et armoricains de la même époque vers six mille avant notre ère. Les peuples de la mer du milieu (Méditerrané) ont, depuis ces temps reculés, implanté des comptoirs un peu partout sur les îles et le littoral. L’une des dernières de ces colonies sera Phocéa, Marseille, vers six cent ans avant notre ère. Ces peuples sont venus d’Asie centrale de Phocée. Je peux lire ici ou là qu’on assimile ces peuples aux grecs. Je ne le pense pas. La culture grecque, ses religions, sont différentes de la culture des thraces. La culture grecque influencera les latins, tandis que les thraces étaient influencés par les religions d‘Asie mineure comme l‘orphisme et aussi Zoroastre. Les thraces étaient présents dans toutes l’Europe, au dessus de la Grèce et de l’Italie, ainsi que sur le pourtour Est, et Sud de la Méditerranée vers huit cent ans avant notre ère. On peut citer les phrygiens, les phocéens, les lydiens, les phéniciens, et les puniques entre autres pour l’Est et le Sud. Pour le Nord je citerais la Dancie, Roumanie actuelle. Il est à remarquer que les ’gaulois’ avait le même style de société hiérarchisé en trois principales classes, et les mêmes croyances et dieux. Il est dommages que tous ces peuples n’aient jamais réussis à se fédérer, car autrement, l’Italie n’aurait jamais régné en maître sur toute la Méditerrané pendant des siècles.

 

 

 

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×