1er Octobre 2010

Mais ma petite dame ! Je ne peux rien faire pour lui. Regardez dans quel état il est. Il à quel âge le bidule ? Ah ! Quand même, il vous aura fait bon usage. C’est déjà cela. La retraite ! La retraite ! Il n’a pas encore l’âge de la retraite. Que voulez vous que je vous dise. Vous en avez de bonne vous. Je ne vois qu’une solution, je le pique et vous refaites votre vie avec un model plus récent. Oui ! Je sais, vous ne toucherez rien comme pension de reconversion. Mais si vous aviez épousé dès le départ une personne avec une situation professionnelle moins pénible, vous n’en seriez pas là aujourd’hui. Il faut faire attention de nos jours. Nous savons tous que les travailleurs manuels n‘atteindront jamais l‘âge de la retraite. Ils exploseront en vol avant. Vous auriez dû lui faire prendre une assurance vie. Ça ! Vous auriez été payé. Bon, qu’est-ce que je fais. Je le pique, ou vous l’emmené dans l’état. N’oubliez pas de passer voir ma secrétaire, je ne suis pas agréé sécurité sociale.

 

Actualités du jour

Le prix Nobel de la paix.

L’année dernière, décerner le prix Nobel de la paix à un président d’un pays en guerre contre deux autres, m’avais quelque peu surpris, mais moins qu‘à l‘heureux bénéficiaire: Mr Obama . Cette année, on décerne le prix Nobel de la paix à un dissident chinois Liu Xiaobo. Les chinois protestent, pourtant, depuis le temps qu’il est en prison, il fiche une paix impériale au pouvoir chinois. La chine, un cinquième de l’humanité, excusez du peu. Les chinois devraient être ravis. Il mérite donc pleinement cette distinction.

Mr Sarkozy en visite au vatican. Il a raison de profiter de cette arrière saison ensoleillée. Même si cette démarche est avant tout dans le but de rassembler son électorat catholique. C’est difficile de courir en permanence derrière ses électeurs. Sitôt l’extrême droite flattée, qu’il faut reconquérir son électorat catholique blessé. Faire de Borloo son premier ministre afin de rassembler autour du centre peut se révéler dangereux. Enfin! Son ouverture à gauche n’a fait qu’entretenir l’ambition d’ingrats.

Ah! La ! La ! Qu’il est difficile de régner en démocratie. Quoi qu’on fasse, rien ne va.

Heureusement qu’il a laissé la boutique entre de bonnes mains, et que le climat social est stable. Tout va bien dans le meilleur des mondes.

Enfin! La seule bonne nouvelle de la journée sera ce remorquage de ce chimiquier de 120 mètres de long transportant 6 000 tonnes de solvant en perdition au large d'Ouessant. Il fait route vers Brest. S’il avait sombré, cela aurait été une autre catastrophe écologique.

Alconick le korrigan

 

 

Nous pourrons remercier notre président, Mr Nicolas Sarkozy, d’avoir œuvré pendant son quinquennat, pour la sauvegarde du parti de gauche, plus connu sous le nom de parti Socialiste.

Malheureusement, tous ceux qui ont eu, grâce à lui, la chance de briller un jour, oublient aujourd’hui, de lui être éternellement reconnaissant.

Je ne leur dirais qu’un mot:

                                                                                     -Ingrats-

À la justice: Rien d’impossible

Demandez lui la Lune, elle vous la promettra

Elle vous offre 150 ans à l’ombre, ou, 5 milliards de crédit. Qui sera chargé de faire respecter l’entière application des peines. Madoff restera-t-il en prison 150 ans. Kerviel soldera-t-il ses dettes avant quelques milliers d‘années?

La justice est-elle crédible? Aspire-t-elle, avec une telle inflation des peines, à satisfaire quelques personnes insatisfaites. Ce n’est pas en faisant payer quelques lampistes, que le gros du problème se dégorgera

Bon, moi je vais aller chercher 20 euros aux distributeur pour finir ma semaine, dés fois qu’il n’y en ait plus dans les jours à venir.

Alconick le korrigan

 

Un petit soucis d’argent ?

Venez nous voir, on peut toujours s’arranger

 

 

Suite à mon article sur You le parisien sur le retour de Bertrand Cantat, j’ai eu quatre réactions. Je ne pensais pas que ce sujet pouvait enflammer autant de passion. Cantat à ses fans. Je publie ces articles car ils ont le droit de réponse. Je ne partage ces arguments, mais je les respecte néanmoins. En ce qui concerne le mot assassin, peut être que ce terne était exagéré, mais nous ne sommes pas dans un prétoire de tribunaux, ni dans un épisode de Derrick. Criminel ou meurtrier serait peut être le terme le plus approprié. Bon! Mea culpa. Enfin! Je trouve que ces fans qui le défendent, surtout de la part de femmes, est étonnant. Ni pute ni soumise? Aucun commentaire? Enfin, massacrée à coups de poings, c’est une affreuse façon de mourir, mais ce n’est que mon avis. Dis Marie! Quand reviendras-tu ?

 

4 octobre 2010 - 12:46

 

En rapport au qualificatif employé au départ (et maintenant corrigé à ce que je vois) : un assassinat en droit français désigne un homicide volontaire avec préméditation. L'acte de Bertrand Cantat n'était ni volontaire ni prémédité. Je ne défends certainement pas ce qu'il a fait, je n'ai pas d'avis tranché sur son retour sur scène et, si j'apprécie certains de ses titres, je ne suis pas une fan transie de ce chanteur. Mais ce que je sais, c'est que les mots ont un sens.

4 octobre 2010 - 11:21

 

Les fans de Cantat ont peut être de bonnes oreilles musicales, mais elles sont sélectives, elle n'entendent plus pas les cris d'appel de Marie qui va mourir. Mémoire courte ou politique de l'autruche (rien voir, rien entendre, …) va savoir...

4 octobre 2010 - 10:55

 

Arrêtez de recondamner CANTAT il a purgé il a droit de bosser comme tout le monde ! Pourquoi on redonne du boulot aux voleurs, violeurs, etc et que CANTAT ne pourrait pas reprendre son boulot qui est de chanter ? Je n'étais pas à Vilnius et personne ne sait comment ça s'est passé, il a été jugé POINT FINAL !!!

4 octobre 2010 - 01:52

 

Il ne s'agit pas d'un criminel en fuite, il s'agit d'un homme qui a purgé la peine pour laquelle les tribunaux l'ont jugé. Que le jugement nous convienne ou pas il convient aujourd'hui de s'y conformer. Il s'agit aujourd'hui d'un homme libre d'exercer son métier: son métier c'est "chanter" et le public est venu... Cessons de transformer ce retour en un mauvais procès en appel.

 

  

 Nous ne vous serons jamais assez reconnaissant pour toute l’énergie que vous dépensé pour notre bien être. Nous pouvons nous sentir heureux de vous avoir comme seul protecteur et garant de l’avenir de nos enfants. Nous n’avons aucune raison de nous plaindre ! Que diantre, il y a plus malheureux que nous ici bas. Merci encore, patron ! Nous sommes heureux de travailler pour vous. Nous mettrons toute notre ardeur pour vous rendre toute l’attention que vous nous prêtez, si généreusement.  

 

Maintenez vos parquets impeccables. Il est vrai quand pleine crise économique, nous n’avons pas besoin de juges, alors qu’un procureur peut très bien faire le travail à sa place. Supprimons les doublons, et vive la justice.

Alconick le korrigan

 

Je suis tombé par hasard sur la nouvelle émission de Michel Drucker sur Europe 1: Hilarant. Michel Drucker faisait l’éloge de ce jeune autodidacte qui avait galéré pour en arriver là. Yannick Bolloré nous a raconté sa vie: passionnant. Je n’avais rien vu d’aussi triste depuis la lecture de sans famille. Le pauvre ! Heureusement qu’un employeur quelque peu philanthrope l’a pris sous son aile. C’est-ce genre d’émission qui me redonne du tonus. Quand on veut vraiment, on peut réussir.

Je suis également heureux d’apprendre que l’on va peut être avoir un nouveau quotidien dans nos kiosques: Le petit Dassault Parisien Aujourd’hui en France. Cela va nous changer du Figaro, de l’Express de l’expansion de la voix du Nord. Enfin, le fond restera, seul les mots changeront. J’aime bien aussi le Point de François Pinault, et du JDD, Paris Match, Ici Paris, Télé 7 jours, la Provence de lagardère. J’aime bien aussi lire les parutions de Bernard Arnault. Tous ces grands patrons de presse sont tellement proches de leurs lecteurs. Je me retrouve très bien dans leur idéologie, même si je ne bénéficie pas des mêmes gènes qu’eux. Je me dis parfois, que moi aussi, quelque part, je le veau bien. De même, c’est radio Lagardère qui me réveille chaque matin, j’aime bien la façon dont elle m’explique l’information. C’est tellement compliqué, que je ne s‘aurai pas la comprendre autrement. Quand j’allume ma télévision, là aussi je suis en terrain connu. J’ai le choix entre télé Bouygues ou télé sarkozy. Je suis sûr d’être là encore entre de bonnes mains. Je n’ai aucun doute que l’information qui me sera fournie sera d’une qualité, d’une probité et d’une objectivité irréprochable.

Vive la liberté d’expression

Alconick le korrigan

Parfois, j’ai l’impression de me trouver de l’autre côté de la force. De faire partie du mauvais côté des choses, du côté de l’obscur et du mal.

Je suis assez attristé de voir le public se réjouir du retour du chanteur Bertrand Cantat. J’imagine le sentiment des parents de Marie Trintignant, portant leur éternel chagrin, à jamais inconsolable. Bertrand Cantat pendant ce temps là est heureux. Je le vois s’amusant avec ses copains, fumant une clope, un verre à la main. Il jouit de nouveau de se sentir idolâtré par ses fans, tandis que Marie se décompose entre quatre planches de bois, six pieds sous terre, sous une pierre tombale. Je suis également révolté, mais pas le moins du monde surpris, par les déclarations du maire de Bègles. Pour lui, un assassin qui a purgé sa peine, est de nouveau une personne respectable et honorable. Au fond, la mort de Marie Trintignant n’est qu’un détail pour lui. Une de perdue: dix de retrouvée. Bravo Mr le maire de Bègles, vos propos font honneur à votre ville. On ne vous avait rien demandé, mais cela a été plus fort que vous. Il ne manque plus que la bénédiction de notre ministre de la culture, et de notre illustre philosophe pour que la messe mortuaire soit dite.

Amen!

 

 

J’aimerai dire, puisque l’on est sur le problème de la retraite à soixante ans, que les personnes qui ont dépassé cet âge, devraient retourner sur les bancs de l’école afin de se remettre à niveau. Nous ne sommes plus au dix-neuvième siècles, ni au vingtième. Nous ne sommes plus au temps de la TSF, ni de l’ORTF. Aujourd’hui, nous sommes au temps de l’Internet, des chaînes hertziennes, du câble de Facebook, de twitter, de la télé couleur et de l‘écran plat. Aujourd’hui, la population est mieux informée, car elle peut la voir de visu.

La chaîne LCP Public Sénat diffuse les travaux des députés à l’assemblé nationale. La haute résolution permet de voir les hésitations, les cillements de paupières, les tics nerveux, les embarras, l’irritation, la gène, tous ces comportements qui dénote le degré de sincérité d’un propos ou d’un argument. Il n’est plus question de s’appeler Pinocchio et d’avoir un nez qui s’allonge pour reconnaître un menteur.

Aujourd’hui, le téléspectateur, quelque peu perspicace, fait très bien la différence entre une personne de bonne foi d’un bonimenteur.

Le syllogisme est le domaine du convaincu, le paralogisme de l’ignorant et le sophisme du brigand.

Enfin, Madame la ministre de la justice, dans l’affaire Woerth, seul un juge indépendant pourra redonner au fronton de votre ministère toute son aura, et cela ne sera pas du luxe.

 

Mam Dalton

Page d'accueil

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×