Croyances: Définition

 

               Religions définitions

 

Religion:

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Une religion est un ensemble de rites, croyances généralement théistes(1), composé de règles (éthiques ou pratiques), de récits, de symboles ou de dogmes adoptés comme conviction par une société, un groupe ou une personne. Par métonymie(2), la religion peut désigner l'ensemble des croyants, l'éventuelle institution en découlant ou « la religion » en tant que vue d'ensemble des différentes religions. Une religion peut être polythéiste(3) ou monothéiste(4).


La religion occupe une place importante dans la culture des sociétés humaines. Les relations réciproques entre religions et composantes de la société sont souvent complexes, voire inextricables.

  :(1)Le théisme (du grec theos, dieu) est une croyance ou une doctrine qui affirme l'existence d'un Dieu (ou de dieux) et son influence dans l'univers, tant dans sa création que dans son fonctionnement. Selon le théisme religieux, la relation de l'homme avec Dieu passe par des intermédiaires (la religion). Selon le théisme philosophique, Dieu régit l'univers directement. Le théisme est opposé à l'athéisme. Parmi les formes de théisme, on peut citer le panthéisme, le monothéisme et le polythéisme

(2)La métonymie est une figure très courante, qui consiste à remplacer le terme propre par un autre qui lui est proche ou qui en représente une qualité (cause, possession, partie…) et qui a avec lui une relation logique. Très proche de la métaphore, elle aboutit à une anomalie du discours qui permet de la repérer comme dans ce vers de Paul Eluard intitulé Courage :
« Paris a froid Paris a faim »


(3)Le polythéisme est une religion qui admet l'existence de plus d'un dieu. Les religions répondant en première approche à ce critère sont trop nombreuses depuis l’antiquité jusqu’à nos jours pour être énumérées.


 Le Paganisme est un terme générique qui depuis l'empereur Théodose désigne les religions dites païennes, c'est-à-dire non-monothéistes. Ce terme à connotation parfois péjorative est encore utilisé de nos jours par les monothéistes, mais les laïques lui préfèrent « polythéisme » et/ou « animisme ».

L’animisme (du latin animus, originairement esprit, puis âme) est la croyance en une âme, une force vitale, animant non seulement les êtres humains, mais également les animaux et les éléments naturels (pierres, arbres, vent...). Ces âmes ou ces esprits supérieurs (ceux des défunts ou de divinités animales) peuvent agir sur le monde ici-bas, de manière bénéfique ou non, et il convient donc de leur vouer un culte. Ainsi défini, l'animisme peut caractériser des sociétés extrêmement diverses, situées sur tous les continents.

 
Un monothéisme(4) (du grec μονός [monos], « seul, unique » et θεός [theos], «dieu ») est une doctrine religieuse ou philosophique qui affirme :
l'existence d'un seul dieu (par opposition alors à l'hénothéisme(5) et au polythéisme)
la transcendance c'est-à-dire distinct du monde (par opposition alors au panthéisme(6))
On se réfère alors à ce dieu par le mot "Dieu" avec une majuscule.

Monothéismes et hénothéismes les plus répandus (par ordre chronologique) :

le judaïsme : Abraham (-1900) puis Moïse 650 ans plus tard.
le culte d'Aton en Égypte antique (XIVe siècle av. J.-C.), la première forme d'hénothéisme apparue chez un peuple polythéiste.
le zoroastrisme (-1000 / -800)
le culte de Zalmoxis en Dacie Antique, (entre 800 et 200 av. JC), considéré lui aussi soit comme un monothéisme, soit comme hénothéisme
le christianisme (catholicisme/orthodoxie/protestantisme)
l'islam (VIIe siècle)
le sikhisme (XVe siècle)
le bahaïsme (XIXe siècle)
la spiritisme (XIXe siècle)


L'hénothéisme(5) (grec ancien εἷς θεός [heis theos], « Un dieu ») est un concept créé par Max Müller désignant une forme particulière du polythéisme, où un dieu est plus puissant que les autres. Contrairement à la monolâtrie, qui en est un cas particulier, l'hénothéisme n'exclut pas nécessairement la vénération de ces autres dieux.
Selon certains auteurs, la doctrine dénoncée comme impie dans l'Ancien Testament serait une forme d'hénothéisme plutôt qu'un polythéisme à proprement parler.



Le panthéisme(6) est une doctrine philosophique selon laquelle Dieu est tout, ou, par exemple dans le panenthéisme de Spinoza (nommé "acosmique" par Hegel) tout est en Dieu. Ce mot vient du grec ancien pan (πὰν) : « tout » et theos (θέος) (« dieu »). Dans la philosophie occidentale, et notamment depuis Spinoza, le sens qui est donné à ce mot « tout » est en général identique à celui associé à la Nature, au sens le plus général de ce terme, autrement dit de « tout ce qui existe ».
Le panthéisme diffère cependant du naturalisme mais il lui est en général étroitement associé : le naturalisme, au sens propre, est une doctrine qui ne reconnait d'autres principes que les lois ou forces de la Nature. Le panthéisme s'identifie ainsi, sous ce rapport, à un naturalisme déiste fortement déterministe.


Mise à jour le Samedi, 26 Septembre 2009 12:15  

 Page: Dieu: Définition

page: Accueil

3 votes. Moyenne 3.50 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×