Ashera

 

Ashera

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Asherah (de l'hébreu אשרה), est une déesse qui semble avoir été liée au culte de YHWH avant -600. Elle était peut-être révérée comme son épouse.

Les sources 

Les ostraca de Kuntillet 'Ajrud datant du VIIIe siècle avant l'ère commune, dans le désert du Sinaï, portent ainsi l'inscription « Berakhti et’hem l’YHWH Shomron [ou Shomrenou] ulèAsherato » (« Je vous ai bénis par YHWH de Samarie et Son Asherah » ou « Je vous ai bénis par YHVH notre gardien et Son Asherah », selon qu'on lise Shomron : Samarie ou Shomrenou : notre gardien). On trouve aussi la mention « YHWH et son Ashera » sur une inscription datant de la monarchie tardive (vers -600) dans la région de la Shefelah (royaume de Juda)

La Bible indique qu'un culte lui était rendu dans le temple de YHWH. Ainsi, le roi Josias, vers -630, « ordonna [...] de retirer du sanctuaire de Yahvé tous les objets de culte qui avaient été faits pour Baal, pour Ashera et pour toute l'armée du ciel [...]. Il supprima les faux prêtres que les rois de Juda avaient installés et qui sacrifiaient [...] à Baal, au soleil, à la lune, aux constellations et à toute l'armée du ciel. [...] Il démolit la demeure des prostituées sacrées, qui était dans le temple de Yahvé[...]».

Asheraest souvent vue comme la version cananéenne de la déesse Athirat (ou ʼAṯirat), une importante déesse-mère au culte répandu au Moyen-Orient. Cette divinité apparaît dans des sources akkadiennes sous les noms de Ashratum/Ashratu, et dans des sources hittites sous celui de Asherdu(s) ou Ashertu(s) ou Aserdu(s) ou Asertu(s).

Interprétations

Les mentions bibliques ou archéologiques sur Ashéra confirment le culte qui lui était rendu, mais elles ont été interprétées de diverses façons.

Pour la Bible 

Dans la Bible, son existence est interprétée comme une régression par rapport à un monothéisme originel que certains Israélites ont oublié au profit des faux dieux et des idoles. C'est en particulier le message des prophètes comme Osée ou Amos, qui fustigent les pratiques polythéistes qui avaient cours à leur époque.

Pour les historiens [

Pour beaucoup d'historiens, le culte d'Ashéra et des autres dieux cités par la Bible, cultes condamnés par les prophètes, prouve au contraire que les anciens Israélites étaient polythéistes, les prophètes représentant un courant religieux en rupture avec la tradition.

Dans cette optique, la religion polythéiste des anciens Israélites aurait d'abord évolué vers la monolâtrie où Yahvé était le dieu principal, entouré par d'autres dieux ; puis dans un second temps, la religion aurait évolué vers un monothéisme ou il était le seul dieu.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site