le Bélier

 

                                                                                                          le Bélier

                                                           L'ère du Bélier

Bélier (constellation)

2000 avant J.C.

Abraham (en hébreu : אַבְרָהָם /av.ra.'am/, « père d'une multitude » est un personnage important de l'histoire des peuples sémitiques qui est donné par la Bible comme étant l'ancêtre des peuples juifs et arabes, ainsi que le père du monothéisme et de la religion primitive des Hébreux. Son histoire est racontée dans la Genèse, chapitres 11 à 25. Quand la Bible était encore vue comme un récit historique précis, les spécialistes dataient cette épopée à environ 1800 avant notre ère. Il est représenté entre autre, sacrifiant un agneau. Dans la majorité des civilisations antiques ayant côtoyé le bélier, cet animal a pris une grande force symbolique. Bien que les symboles qui lui sont associés varient d'une mythologie à l'autre, il existe, malgré tout, certaines similitudes comme l'incarnation de la force de la nature. Il peut paraître surprenant qu'un herbivore de taille modeste ait une si grande prérogative, mais c'est peut-être justement le fort contraste qui existe entre cet animal si paisible en temps normal et parfois capable de se lancer dans des joutes d'une extrême violence, qui fascinait tant les hommes.
Ses cornes, en forme de spirale, sont également un élément symbolique très fort que l'on retrouve sur les casques, les armes de butoir (bélier de siège), à la proue de certains bateaux et dans l'architecture.
Dans l'Ancien Testament, le bélier est cité comme animal sacrificiel. Il est associé au sacrifice d'Abraham

  

Moïse interdit de louer le veau d'or

et maintenant il sacrifie l'agneau (le petit du Bélier)

pour honorer Dieu

UA-12686555-1

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×