Le drapeau Europééen

 

L’Europe et son drapeau

Connaissez-vous l’origine de ce drapeau ?

 

Oui! Cela aurait un rapport avec les douze premiers états de l’union Européenne, et bien non! Déjà, parce qu’il n’y a jamais eu douze états constituants l’Europe.

Il y eu beaucoup de réunions Européenne pour trouver un drapeau qui représente l‘Europe, et qui soit approuvé de la majorité. Ils n’arrivaient jamais à se mettre d’accord. Finalement, ce fut l’œuvre de l’artiste Arsène Heitz qui remporta l’adhésion de l’ensemble des membres: un drapeau de douze étoiles dorées sur fond bleu.

Arsène Heitz, proposa un simple cercle de douze étoiles d'or, sur fond bleu, allusion discrète mais évoquée des 12 étoiles qui entourent la couronne de la vierge Marie. Après de nouvelles discussions sur le nombre de ces étoiles, on a fini par en conserver ce nombre de douze, bien que le Conseil de l'Europe n'ait jamais comporté douze membres. En fait, le chiffre douze, depuis des milliers d'années, a une grande valeur symbolique et représente le mouvement dans la stabilité. On le retrouve dans les douze heures du matin et de l'après-midi, dans le nombre de mois dans une année, mais aussi dans le nombre de signes du zodiaque, le nombre de divinités olympiennes, etc.

 

Arsène Heitz était un peintre strasbourgeois, qui travailla de 1950 à 1955 sur plusieurs projets de Drapeau européen. On lui doit le drapeau actuel. Il était agent au Conseil de l'Europe.

Il s'est inspiré du 15 août, fête de l'Assomption de Marie : Un signe grandiose est apparu dans le ciel, une femme revêtue du soleil, la lune sous ses pieds, et sur sa tête une couronne de douze étoiles

L'Union européenne a reproché cette allusion religieuse s'éloignant notamment du concept français et turc de laïcité.

Étonnant! Non?

Mais ce n’est pas fini, la Vierge Marie est souvent apparue dans les grottes. Comme toutes les déesses mère, depuis l’origine de l’humanité. La déesse mère, la Gwrac’h en Armorique, est le symbole de la vie. Elle est associée à la lune, la femme, à la flore et la faune. La vie se repaît d’elle-même, pour ce transmettre. C’est pour cette raison que l’on n’a malheureusement pas, aujourd’hui, beaucoup de représentation d’elle. À part une représentation gravée sur une stèle à Locmariaquer, et conservée au musée de Carnac, quelques peintures pariétales, et quelques statuettes. La majorité de ses représentations se faisaient sur des supports végétaux. Ils ont donc disparus aujourd’hui. Le soleil quand à lui est associé à l’éternité, l’esprit, l’âme, le minéral, l’homme. Le soleil tourne autour de la lune inlassablement et la féconde chaque année. La vie sur terre se répand.

Pour en revenir au drapeau Européen, c’était également une croix entouré de douze étoiles que l’on retrouve un peu partout sur terre, mais qui ont été sculptés 5 000 ans avant le christianisme. Coïncidence ? Pourquoi pas après tout. Mais quand on superpose une croix armoricaine d’il y a 5000 mille ans, avec certaines représentations chrétienne, et le drapeau Européen, elles se superposent parfaitement. Les croix armoricaines représentaient les quatre saisons, avec la croix qui séparait en quatre part égales un cercle symbole d’éternité. Ces quatre quarts étaient surmontés des douze mois, puis des douze signes du zodiaque,

 

symboles des ères astronomiques.

(Un cercle avec une croix à 4 branches inscrite dans ce cercle, c'est-à-dire que les branches s'arrêtent au cercle) ; ces symboles, appelés roues solaires, apparaissent dès le néolithique (6000 av. J.-C.). Avant l'arrivée du Christ donc!

Surprenant! Comme le bonnet phrygien qui coiffe notre chère Marianne.

Étrange coïncidence, ou pas ?

j'ai réécris cet article en y rajoutant d'autres arguments. cela fait doublon, oui je sais enfin! bon

L’Europe et son drapeau

Connaissez-vous l’origine de ce drapeau ?

Oui! Cela aurait un rapport avec les douze premiers états de l’union Européenne. Et bien non ! Déjà, parce qu’il n’y a jamais eu douze états constituants l’Europe.

Il y eu beaucoup de réunions Européenne pour trouver un drapeau qui représente l‘Europe, et qui soit approuvé de la majorité. Ils n’arrivaient jamais à se mettre d’accord. Finalement, ce fut l’œuvre de l’artiste Arsène Heitz qui remporta l’adhésion de l’ensemble des membres: un drapeau de douze étoiles dorées sur fond bleu.

Arsène Heitz, proposa un simple cercle de douze étoiles d'or, sur fond bleu, allusion discrète mais évoquée des 12 étoiles qui entourent la couronne de la vierge Marie. Après de nouvelles discussions sur le nombre de ces étoiles, on a fini par en conserver ce nombre de douze, bien que le Conseil de l'Europe n'ait jamais comporté douze membres. En fait, le chiffre 12, depuis des milliers d'années, a une grande valeur symbolique et représente le mouvement dans la stabilité. On le retrouve dans les douze heures du matin et de l'après-midi, dans le nombre de mois dans une année, mais aussi dans le nombre de signes du zodiaque, le nombre de divinités olympiennes, etc.

Arsène Heitz était un peintre strasbourgeois, qui travailla de 1950 à 1955 sur plusieurs projets de Drapeau européen. On lui doit le drapeau actuel. Il était agent au Conseil de l'Europe. Il s'est inspiré du 15 août, fête de l'Assomption de Marie et de la médaille miraculeuse de la rue du Bac à Paris: cela représente un signe grandiose qui est apparu dans le ciel, une femme revêtue du soleil, la lune sous ses pieds, et sur sa tête une couronne de douze étoiles

L'Union européenne a reproché cette allusion religieuse s'éloignant notamment du concept français et turc de laïcité.

Étonnant! Non?

Mais ce n’est pas fini, la Vierge Marie est souvent apparue dans les grottes. Comme toutes les déesses mère, depuis l’origine de l’humanité. La déesse mère est le symbole de la vie, la flore et la faune, associée à la lune. Elle est représentée dans les grottes, car depuis l’art pariétal, le ventre de la terre était sensé représenter la matrice de toute vie.

Mithra, était une divinité antique, originaire d‘Asie mineur. Il était né d’une vierge le 25 décembre dans une grotte. Là encore, on retrouve les mêmes symboles. Le 25 décembre est le moment de l’année où le soleil remonte sur l’horizon, dans l’hémisphère Nord, et annonce le début du printemps et du renouveau. Le solstice vient de passer le 21 ou 22 décembre. Mithra, soleil invaincu, annonce le printemps et de nouvelles cultures.

La grotte, la matrice de la vie, fin décembre début d’une nouvelle année, et une mère vierge car la nature, après le repos hivernal, redevient une nature vierge qui doit de nouveau être travaillée (Cybèle)

Pour en revenir au drapeau Européen, c’était également une croix entouré de douze étoiles que l’on retrouve un peu partout sur terre, mais qui ont été sculptés 5 000 ans avant le christianisme. Coïncidence ? Pourquoi pas après tout. Mais quand on superpose une croix armoricaine d’il y a 5000 mille ans, avec certaines représentations chrétienne, et le drapeau Européen, elles se superposent parfaitement. Les croix armoricaines représentaient les quatre saisons entourées d’un cercle symbole d’éternité, surmontés des douze mois, puis des douze signes du zodiaque.

Mithra portait le bonnet phrygien, bonnet de laine ou de feutre rouge. Normal ! Car Mithra était originaire de Phrygie, comme Attis, jeune époux de Cybèle, nature sauvage.

C’est étonnant que l’on retrouve tous ces symboles dans les fondements de la constitution de la république française. Marianne (déesse mère) portant le bonnet de Mithra (soleil invaincu) et le drapeau européen, roue armoricaine. Coïncidence, ou pas.

Certains avancent que le bonnet phrygien serait le symbole des révoltes des esclaves romains. Mais, là, ces bonnets étaient en cuir (ni en laine, ni de couleur rouge.) en revanche, bon nombre de Thraces portait le bonnet phrygien, car il partageaient les mêmes croyances, comme l’Orphisme (Orphée, le joueur de lire coiffé d’un bonnet phrygien.) L’organisation sociale de ce peuple repose sur la trilogie indoeuropéenne. Les rois prêtres (polistes ) coiffés de bonnet de feutre blancs, de cavaliers aristocrates (tarabostes ) coiffés de bonnets de feutre rouges, et de paysans guerriers ( les comates ) je parle des thraces, grand peuple d‘Europe et d‘Asie mineur, dont les Dances (Roumanie actuelle) faisait partie. Quand Trajan, empereur romain, envahi la Dancie pour s’emparer de ses richesses, bons nombres de guerriers Daces furent réduit à l’esclavage. Ces thraces portaient effectivement sur la tête un bonnet phrygien, et se retrouvaient à Rome en esclavage.

 

C’est comme le nom Amérique. Il viendrait du nom du marchand navigateur Amérigo Vespucci. Alors, pourquoi ne pas avoir appeler ce nouveau continent Vespuccique par exemple, comme la colombie, qui vient de Christophe Colomb. Pourquoi n’avoir pris que son prénon.

Amérique, Armorique ? Vous ne voyez pas la ressemblance ? Armorique, le pays de la mer. Ar Mor. La mer, le royaume de morgane, l’Atlantique, Le pays des géants de pierres Coïncidence ? Peut être.

 

Pour finir, Ar Ur, en vieux Breton, signifie le roi, l’inspiré du divin, comme le mot roi, qui vient de Rex, Lux, lumière. Cela ne vous dis rien? Ar Ur et Arthur le légendaire roi Breton. Platon dans son récit du Critias parle d’un roi de l’Atlantide: Atlas. Étymologiquement Atlas signifie en grec porter, supporter. Comme les menhirs sensés porter la terre au dessus des flots, et le ciel au dessus de la terre. Coïncidence ? Atlantide, Atlantique, Atlas, Arthur, Ar Ur, Armorique, Amérique.

Atlas, le titan, est une des plus vieilles divinités du panthéon grec. Il eu comme descendance, ou il engendra, entre autre, les Hespérides, nymphes du couchant (l‘Ouest). Les Hespérides, jardin des pommes d’or. (Pomme vient du latin pomum qui signifie fruit. Et le mot fruit, en français et en latin, a la même signification. Le fruit du travail par exemple.)

Où vais-je ? Je me disperse ? Ce n’était que le jeu des coïncidences. Quand je me plonge dans mon passé, parfois, j’y retrouve mon présent, et aussi mon avenir. Mais, là, je ne suis pas pressé de savoir.

Bon, c’en est assez pour aujourd’hui, à méditer ou pas

Aujourd’hui, c’est week-end, on est pas presser de retrouver le Lundi et tous les soucis de l’actualité

Alconick le korrigan

1 vote. Moyenne 1.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×