Légendes Irlandaises et Grecs

Similitude

Légendes Irlandaises et Grecs

Les Vanes ou Vanir sont un des deux groupes de dieux de la mythologie nordique; l'autre étant les Ases. Ils sont associés aux cultes de la fertilité, de la fécondité, de la sagesse et de la précognition. Ils sont associés au monde de Vanaheim. Ce groupe de dieux est aussi associé à la magie puisque c'est Freyja qui enseigna aux Ases le seid (la magie) aux Géants (Menhirs ?) ainsi que l'art astral à Odin. La présence de noms de dieux Vanes dans la toponymie atteste leur popularité et leur ancienneté.

Ils se sont battus pendant un temps contre les Ases. Cette guerre s'est terminée par une trêve et l'échange de quelques divinités. Les Vanes envoyèrent Njord, Freyr et Freyja, et les Ases leurs envoyèrent le simplet Hoenir et Mimir. Les Vanes, fâchés de cet échange déséquilibré, décapitèrent Mimir et envoyèrent sa tête à Ásgard. Par la suite, les Vanes sont reconnus comme étant un sous-groupe des Ases

Cath Maighe Tuireadh (Bataille de Mag Tuired) est un récit du « Cycle mythologique » de l’Irlande, dans lequel nous est racontée la guerre qui oppose les dieux des Tuatha Dé Danann (les adorateur de la déesse Dana, déesse Indo-européenne) à leurs ennemis les Fir Bolg (première bataille de Mag Tuired), et aux Fomoires (deuxième bataille de Mag Tuired). Littéralement, le titre se traduit par bataille de la plaine des piliers (en irlandais moderne : Magh Tuireadh) signifie « la plaine des piliers (champs de menhirs comme à Carnac ?).

 

La scène se passe dans le Connacht : la première bataille près de Cong, dans le Comté de Mayo, à la frontière avec le Comté de Galway ; la seconde près de Lough Arrow dans le Comté de Sligo. Lors d’un de ces combats, Lug tuera Balor son grand-père. Les Irlandais de par leur insularité ont conservé de vieilles histoires de leur passé. Je pense que les premiers Irlandais étaient originaires de la vieille civilisation des géants de pierre, et on fuit le continent des invasions de la mer du milieu. Ces récits ont ensuite été délocalisés et situés en Irlande

Balor

Dans la mythologie celtique irlandaise, Balor est le roi du peuple des Fomoires il a comme épouse Cethlenn. Les Fomoires sont des êtres inhumains, hideux et démoniaques qui sont la personnification du chaos et de la destruction (comme les gorgones ?)

Selon les récits, c’est un géant borgne (cyclope) dont l’œil paralyse ou foudroie des armées entières (Telle la Méduse). Il habite sur l'île de Tory, ou Toraigh. Il est obsédé par cette prophétie selon laquelle il doit mourir de la main de son propre petit-fils. Alors, il décide d’enfermer sa fille Ethne chez lui. Un druide du clan de Fomoires, par un tour de magie, réussit à faire rentrer un jeune seigneur dans la chambre de Ethne. De cette nuit endiablée, elle tombera enceinte et donnera naissance à des triplés. Balor ordonna de les jeter à la mer mais l'un d'eux survivra: c'est le dieu Lug.

 

Persée roi d'Argos, est l'un des plus grands héros grecs.

Persée est le fils de Danaé, fille du roi d'Argos Acrisios. Ce dernier, averti par un oracle que son petit-fils le tuerait, enferme sa fille dans une tour d'airain, ce qui n'empêche pas Zeus de la séduire sous la forme d'une pluie d'or. Persée naît ainsi dans le secret. Révélé à son grand-père par ses cris, il est enfermé dans un coffre avec sa mère et jeté à la mer qui les portera dans l'île de Sériphos. Tous deux sont recueillis par un pêcheur, qui élève le garçon comme son fils. Bien des années plus tard, il tuera son grand-père Acrisios par accident.

Devenu adulte, il se voit confier par Polydectès, le roi de l'île, la mission de tuer la Gorgone Méduse, dont la chevelure est faite de serpents et dont le regard pétrifie ceux qu'il atteint. Il réussira sa mission. Lug sauvé des eaux tua son grand-père, qui n’avait qu’un œil, mais qui foudroyait ses ennemis. Thésée sauvé des eaux tua son grand-père ainsi que la Méduse qui avait un œil qui pétrifiait en pierre tous ceux qui la regardaient

La méduse

Séduite par Zeus dans un temple dédié à Athéna, elle est punie par la déesse qui la transforme en Gorgone. Ses cheveux deviennent des serpents et désormais son regard pétrifie tous ceux qui le croisent

Les Gorgones sont, dans la mythologie grecque, des créatures fantastiques malfaisantes et d'une telle laideur que quiconque ose les regarder en plein visage meurt pétrifié (transformé en pierre). Cela ressemble au dieu Balor ? Toutes ces divinités sont originaires de l’Ouest (Armorique).

 

Les Grées Vieilles femmes sont trois sœurs, Dino, Ényo et Pemphrédo, filles aînées de Phorcys et de Céto. Elles sont aussi appelées Graies ou Sœurs Grises.

Leur nom leur fut donné car elles étaient nées déjà ridées et avec des cheveux blancs. Elles n'avaient en outre qu'une dent et un œil pour elles trois, qu'elles se partageaient à tour de rôle : tandis que l'une veillait et pouvait se restaurer, les deux autres dormaient. Elles vivaient dans une grotte située très loin vers le couchant, dans un endroit où il faisait presque toujours nuit.

Elles n'apparaissent que dans une seule légende, celle de Persée : le héros cherchait à connaître la résidence de leurs sœurs les Gorgones et elles refusaient de répondre. Il leur déroba alors leur œil et ne leur rendit que lorsqu'elles lui eurent répondu. (Cela ressemble aux Fomoires et à Balor)

Anguipède est une divinité protoceltique. Il est représenté avec un haut de corps d’homme, finissant par une queue de serpent, ou de poisson. (Une sirène homme ?) Vieil divinité protoceltique.

Le cavalier à l'anguipède représente un groupe sculptural de l’époque gauloise, typique du panthéon (gaulois ?), figurant un étrange guerrier divin, dressé sur son cheval cabré qui foule sous ses sabots un géant difforme dont les jambes, atrophiées, se finissent en queue de poisson ou de serpent !

De telles statues ont été trouvées à Corseul (Côtes-d'Armor), Briec (Finistère), Landudal (Finistère), Saint-Méloir-des-Bois (Côtes-d'Armor), Plouaret (Côtes-d'Armor), Plomelin (Finistère) et Plobannalec (Finistère). Cela ressemble étrangement à st Michel terrassant le dragon. Cela ressemble également à Thésée terrassant la méduse.

J’ai entouré le mot gaulois, car ce terme vient des romains et de César en particulier. C’était assez péjoratif. De même, le mot celte est quelque chose de très flou. Je ne pense pas que l’on puisse définir le peuple celte. Surtout pas sur le plan linguistique, car dans la guerre des gaules, César parle d’uns soixantaine de peuple gaulois, et d’une soixantaine de langue, ou d’idiomes différents. En Allemagne il y avait également des tas de langues vernaculaires différentes. Aujourd’hui, encore, il ne reste pas moins de 18 patois différents et officiels en France.

Personnellement, je pense que l’Armorique fut conquise par la mer par des colonies des peules de la mer du milieu. Comme Marseille par les phocéens. Je pense que la guerre des Vanes et des Vases fut justement l’invasion du pays de Vannes, et de Carnac et de Locmariaquer.

Vers 6.000 AV notre ère, de grandes civilisations régnaient en méditerranée, et ne cessaient d’implanter des colonies de chaque côté de la Méditerranée, et sur les côtes de l’Atlantique. D’ailleurs, dans le tertre de Locmariaquer on a retrouvé une figure sculptée dans la pierre représentant la tête d’une gorgone ou d’un Hydre. Avec la guerre des gaules, de nouvelles invasions venues de l’est s’installèrent

8 votes. Moyenne 1.63 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×